nutrition des femmes enceintes

Nutrition de la maman enceinte : Quoi manger enceinte?

A part les différentes formalités que la femme enceinte doit accomplir pendant la grossesse (à savoir : la déclaration de grossesse, la reconnaissance anticipée de l’enfant, les aides de la CAF dont celui-ci a besoin d’une obtention un acte de naissance en ligne), elle se demande bien également ce qu’elle doit ou se qu’elle peut manger durant la grossesse.
Il est évident que l’avis d’un nutritionniste, voire d’un médecin est indispensable en cas de questions de fond, mais ce guide de la nutrition de la femme enceinte vous permettra déjà d’avoir de bonnes base.

Les aliments indispensables à la grossesse

En plus d’une alimentation saine, il vous faudra veiller à continuer de consommer certains types d’aliments.
Tout d’abord, des protéines, il est recommandé d’en consommer au minimum 60 g/jour, à la fois animales (du poisson, de la viande ou des œufs) mais également des protéines végétales (des céréales ou des légumineuses par exemple). Lors de votre grossesse, votre besoin de protéine augmentera de 15 à 20%.
Il vous faudra également consommer des lipides d’origine végétale de préférence comme l’huile de tournesol, de colza ou d’olive.
Nourrissez-vous au moins une fois par jour de glucides, de préférence complexe comme le pain, le riz ou les lentilles.
Lors de votre grossesse, vos besoins en vitamines augmentent de 10% c’est pourquoi vous devez absolument faire le plein de vitamines A, B9, C et D chaque jour que vous retrouverez dans des aliments comme les légumes, des céréales, le beurre, les produits laitiers, les œufs etc.
Vous aurez également besoin lors de votre grossesse d’oligo-éléments que vous trouverez dans du sel iodé, des poissons, la viande ou encore dans des produits laitiers et des œufs.
Enfin, vous aurez également besoin de minéraux que vous pourrez trouver dans des laitages, du cacao, des fruits secs et des légumineuses.

Les aliments à proscrire

D’autres aliments, plus nocifs pour votre futur enfant ou pour vous-même sont à proscrire.
Dans cette catégorie se trouvent évidemment l’alcool et le tabac qui peuvent provoquer des malformations physiques sérieuses ainsi qu’une naissance prématurée et un faible poids à la naissance.
Evitez également un excès de vitamine A (ainsi ne consommez pas de foie plus d’une fois par mois.)
Les excitants comme le café peuvent vous procurer des troubles du sommeil.
Enfin, pour éviter une exposition trop importante de votre futur enfant au mercure, ne consommez pas certains poissons tels que l’espadon, le thon, l’anguille, la daurade etc. Il est recommandé de consommer plutôt des poissons comme le saumon par exemple car ils sont moins exposés au mercure.

Prévention des maladies liées à l’alimentation

Durant votre grossesse, il est possible de contracter des maladies liées à votre alimentation.
Il existe plusieurs maladies de ce type : la listériose qui certes reste une infection bénigne mais peut s’avérer très dangereuse voire fatale pour le fœtus. Pour ne pas en être atteint, il est recommandé de bien enlever la croûte des fromages avant de les consommer ainsi que d’éviter les fromages au lait cru, les poissons crus et les charcuteries humides comme les rillettes ou le pâté.
La toxoplasmose qui vous pouvez contracter si vous n’avez pas assez bien cuit votre viande ou bien si vous avez oublié de laver un fruit ou un légume. Cette maladie pourra causer des malformations cardiaques neurologiques et oculaires chez votre futur enfant pouvant aller parfois jusqu’à une mort in utero cependant dans la moitié des cas, les fœtus ne sont pas touchés par l’infection.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>